Communication Affichée: Maladies neuro-musculaires


Le 01/12/2022 de 09:00 à 10:30


Retour Session

P046

Redaction d'un programme national de diagnostic et de soins des personnes presentant des sequelles de poliomyelite anterieure aigue et de syndrome post-poliomyelitique

Maëva COTINAT (Marseille, France), Laurent Thefene (Marseille, France), Jean-Baptiste Roseau (Marseille, France), Catia Palminha (Marseille, France), Annie Verschueren (Marseille, France)

Objectif : La poliomyélite antérieure aiguë (PAA) est une maladie infectieuse aiguë et contagieuse causée par un poliovirus contractée en général dans l’enfance. Les personnes atteintes de séquelles de PAA peuvent développer des complications secondaires liées au vieillissement et une complication secondaire spécifique à la maladie qu’est le syndrome post-polio (SPP), les deux pouvant être associées. En France, elles représentent une population d’environ 50 000 personnes.
 

Matériel/Patients et méthodes : L’objectif de ce Protocole National de Diagnostic et de Soins, basé sur une revue critique de la littérature et un consensus pluridisciplinaire, est de proposer aux professionnels de santé une prise en charge diagnostique et thérapeutique optimale actuelle pour un patient atteint  de SPP ou de complications liées au vieillissement chez un patient porteur de séquelles de PAA.

Résultats : Le diagnostic de complications ou de SPP repose sur la clinique, sur une analyse précise de l’anamnèse et des symptômes et sur l’examen. Il faut ensuite éliminer les diagnostics différentiels avec quelques explorations, le diagnostic définitif étant surtout un diagnostic d’exclusion.
Les traitements médicamenteux ne sont pas recommandés, en dehors du traitement de la douleur lorsque les thérapeutiques non médicamenteuses deviennent insuffisantes. Une prise en soin adaptée des troubles du sommeil, de l’insuffisance respiratoire ainsi qu’un suivi pluridisciplinaire de médecine physique et de réadaptation doivent être envisagées.
 

Discussion - Conclusion : Les objectifs du suivi dépendent des complications et des doléances du patient. Ils auront pour but d’apprécier l’évolution, de rechercher les complications, avec une attention particulière sur les comorbidités (surcharge pondérale, ostéoporose notamment) et de proposer des thérapeutiques adaptées.

Mots clés : syndrome post-poliomyélitique; séquelles de poliomyélite antérieure aigue; programme national de diagnostic et de soins; Revue de littérature